Émission du 23/04 : Texte de l’intervention sur les visières transparentes pour les personnes sourdes ou malentendantes

Aujourd’hui je vais vous parler de 2 initiatives solidaires, mais sous un jour un peu différent, à la lueur de notre invitée, Servane, pour qui j’ai beaucoup d’admiration.

Nous allons tous être amenés dans les mois qui viennent à porter des masques dans nos activités quotidiennes. Pour les personnes sourdes ou malentendantes le port de ces masques est un vrai frein à la communication puisqu’ils empêchent la lecture sur les lèvres dont certaines personnes ont besoin, et aussi de voir l’expression du visage qui aide à la compréhension de la discussion. Une jeune toulousaine, elle même atteinte de surdité a développé un masque inclusif avec une partie transparente entre 2 bandes de tissu. Alors elle en est au prototype, elle a choisi un financement participatif, qui marche plutôt très bien d’ailleurs, il faudra passer par des certifications etc, mais ce que je voulais souligner aujourd’hui c’est que ce problème va toucher environ 5 millions de personnes, à nous d’y être sensibles dans notre quotidien au gré de nos rencontres ou dans le cadre de notre travail, et de savoir nous adapter aux personnes porteuses de handicap. D’ailleurs ces masques peuvent servir à tous, enfants, personnes âgées, toutes les personnes pour qui voir un sourire est important ! Si le sujet ou la démarche vous intéresse le lien vers son site web est à l’écran : https://masqueinclusif.com/

En attendant ces fameux masques, un réseau grenoblois s’est développé pour fabriquer des visières de protection à l’aide d’imprimantes 3D. Ces visières protègent des gouttelettes mais elles ont l’avantage également de maintenir la communication pour les personnes en situation de handicap.

Les utilisateurs sont généralement des professionnels de santé ou du médico-social, mais aussi toutes les personnes en contact avec le public comme dans les commerces.

En un mois 7000 visières ont été produites et distribuées. Si vous avez des besoins ou si vous voulez soutenir cette initiative sous forme de dons pour l’achat de matières premières, il y a un site internet dédié : https://covid19.greweb.net/

Sur Meylan, les premiers impliqués dans cette chaîne de solidarité ont été 2 start up du TARMAC, Coho et Rocamroll, très vite rejoints par un groupe de bénévoles du Bidulab de Biviers, dont fait partie Janig, membre grandement apprécié de notre équipe AIMeylan.

Sur Meylan ils ont fourni ces visières à des pharmacies, des maisons de retraite, des kinés, des cliniques vétérinaires et des commerces.

Ils sont disposés à répondre à vos questions, leurs coordonnées s’affichent à l’écran :

  • Janig Mouro : numéro sur demande
  • Frederic Mayer : numéro sur demande

 

Voilà merci infiniment.

Laisser un commentaire